A la rencontre des gallo-romains

Remonter le fil des siècles à la rencontre des Gallo- Romains...

Aujourd’hui, nous chaussons nos galica pour découvrir Mediolanum !

Mediolanum ? Eh oui… Saintes ne s’est pas toujours appelée ainsi ! Il y a quelque 2000 ans, la civilisation romaine avait façonné Mediolanum Santonum, la capitale d’Aquitaine. Aujourd’hui encore, la ville nous offre un riche témoignage de son passé à travers un patrimoine classé monument historique. Ouvrons grand les yeux et retrouvons les sites remarquables de la ville.

Pour les amateurs d’histoire que nous sommes, Saintes est un coup de foudre ! Les Romains ont monumentalisé la ville et laissé un témoignage impressionnant de la vie à cette époque. Un voyage fascinant que nous avons toujours plaisir à partager en famille !

L’amphithéâtre à Saintes, jeux dangereux

Lieu de distractions sanglantes et violentes, il pouvait accueillir 15 000 personnes. Sa construction a débuté sous l’empereur Tibère et s’est achevée sous le règne de Claude (41-54 apr. J.-C.). Cet amphithéâtre, aux imposantes dimensions, 126 m de long et 102 m de large, est érigé au creux d’un vallon naturel.

Amphithéatre gallo-romain et st eutrope Saintes

La porte orientale permettait l’entrée en arène de la pompa, un défilé des gladiateurs et autres acteurs du spectacle. La porte occidentale, dite la porte des Morts, permettait l’évacuation des gladiateurs et des animaux tués.

L’amphithéâtre est aujourd’hui l’un des mieux conservés d’Europe.

L’entrée en ville sous l’arc de Germanicus 

Arc routier érigé en 18-19 après J.-C., il marquait de façon monumentale l’entrée de la cité. Il fut offert à la ville par un notable santon romanisé, Caius Julius Rufus. Le visiteur peut y lire sur le linteau sculpté une dédicace à l’empereur Tibère et à son neveu Germanicus.

Originellement construit sur la rive droite du fleuve en face du pont romain, il a été déplacé en raison du changement de topographie de la Charente. C’est Prosper Mérimée au 19e siècle qui ordonna ce transfert et le sauva de la ruine.

Aqueduc et fontaines, un service des eaux performant

Dans l’Antiquité, l’acheminement de l’eau faisait l’objet d’une ingénierie particulière. Le service des eaux gallo-romain était performant. L’aqueduc permettait d’approvisionner la ville en eau potable au 1er siècle pour les besoins des thermes, des fontaines publiques.

Trois sources alimentaient cet ouvrage hydraulique : la Font Morillon à Fontcouverte, la Grand Font au Douhet, la fontaine de Vénérand. Elles sont encore actives. De l’aqueduc demeurent un tronçon aérien, visible depuis le golf et des canalisations souterraines au Douhet et Vénérand…

Les thermes de Saint-Saloine

A Saintes, des vestiges, notamment le caldarium, les bains chauds subsistent sur le site.

Thermes romains Saintes

Une vie de gallo-romain au Musée Archéologique

Ce petit musée, avec sa précieuse collection d’objets courants du 1er siècle, dit beaucoup de la vie des habitants de Mediolanum Santonum.

musée archéologique saintes

Pratique : esplanade André Malraux Tél. 05 46 74 20 97 – www.ville-saintes.fr

 

A

Amphithéâtre gallo-romain

20 Rue Lacurie, 17100 Saintes, France

En savoir plus
B

Arc de Germanicus

Arc de Germanicus, Place Bassompierre, Saintes, France

En savoir plus
C

Thermes Saint-Saloine

Thermes de Saint-Saloine de Saintes, Impasse des Thermes, Saintes, France

En savoir plus
D

Aqueduc gallo-romain

Aqueduc, Le Roc, Le Douhet, France

En savoir plus
E

Fontaines romaines

Rue des Deux Sources, Vénérand, France

En savoir plus