De St-Jean-d’Angély à Saintes

Trajet de 36 km

Le chemin traverse de nombreuses forêts peuplées d’aulnes et de frênes dans les vallées, cyprès chauves dans les zones humides et chênes verts sur les coteaux.

Fenioux, l’église du XIIe siècle
De l’église carolingienne (IXe siècle) subsistent des éléments tels les murs de la nef en petit appareil, de très rares baies et des dalles de pierres ajourées, dessinant un réseau d’entrelacs. La façade est de style roman saintongeais. Des faisceaux de colonnes encadrent un immense portail. Sur ses voussures, figure un sermon Saintongeais (leçon de morale destinée aux croyants) avec les travaux des mois et les signes du Zodiaque, les Vierges sages et les Vierges folles, les anges adorant l’Agneau, les Vertus terrassant les Vices.

Fenioux, la lanterne des Morts (à deux pas de l’église)
Ce curieux monument est érigé au milieu d’un ancien cimetière. Constitué d’un faisceau de onze colonnes supportant un lanternon entouré de colonnettes, il est terminé par une pyramide couverte d’imbrications et surmontée d’une croix. Les lanternes des Morts invitaient les fidèles à se rappeler des morts et à la prière.

Le Douhet, l’église dédiée à Saint-Martial
Sa façade est l’une des plus ornée de Saintonge. Le beau portail roman en plein cintre est encadré de baies aveugles. L’Agneau pascal entouré d’anges et de motifs végétaux et un Christ en majesté figurent sur les voussures. Les arcs latéraux sont décorés de motifs géométriques et de feuilles d’acanthe et les piliers de la nef, de chapiteaux sculptés de lutteurs, de lions et d’aigles. Situé sur l’ancienne voie romaine Agrippa, le village du Douhet se découvre aussi par les traces de l’aqueduc romain, les anciennes carrières et la fontaine pétrifiante !

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle 

Suivez-nous